AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 > Crise de flemmardise aiguë [PV Ian]

Aller en bas 
AuteurMessage
Naoko Osaki

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 24
Localisation : SomeWhere.

{More About You}
Groupe: Autres
Pouvoir: Lycanthropie
Relations:

MessageSujet: > Crise de flemmardise aiguë [PV Ian]   Dim 12 Avr - 17:29

> Vous ne saviez pas que ça existait cette maladie, la flemmardise ? Et bien, voilà devant vous une patiente gravement atteinte !

    Je somnolais à moitié, accoudée à la fenêtre de mon appartement. La pluie tombait en un flot ininterrompu depuis maintenant trois. Et moi, je n'étais pas sortie depuis autant de temps. La vue du gris extérieur me déprimait, ainsi que la vu des murs blancs de mon appartement. J'avais envie de sortir, mais mes fesses ne voulaient pas se lever. Quoique, avec un peu de volonté, je réussis à traîner des pieds jusqu'à la salle de bains. Je me regardais dans le miroir en soupirant. J'avais une tête de déterrée, mes cheveux n'avaient pas été coiffés depuis trois jours. Je pris la brosse et les démêlait.
    Après un gros quart d'heure de préparation, je me retrouvais à l'extérieur. La pluie battante était retenue par un parapluie noir, dégoté on ne sait-où. J'avançais en traînant des pieds dans la rue inondée. J'allais aller faire un tour dans le centre-ville. Je trouverais peut-être quelque chose de plus intéressant à faire là-bas...
    Je m'arrêtais soudain devant une porte. Une énorme plaque sur le côté indiquait que c'était une bibliothèque. Mazette ! Je n'avais pas ouvert un livre depuis des lustres, mais ce n'était pas l'envie qui manquait ! Joyeuse, je m'élançai à l'intérieur, fredonnant presque. Mais c'était malpoli de la faire dans ce lieu, alors je me tût. Je posais délicatement mon parapluie dégoulinant dans un porte-parapluie. Puis je saluais d'un signe de tête la réceptionniste. Elle me regarda comme si j'étais un monstre. Quoi ? Je me retins de lui demander si elle voulait ma photo. J'entrais ensuite dans une immense salle. La bibliothèque était très lumineuse, et encombrée de si nombreux livres ! Rha, mon rêve. Je sautillai entre les différents étalages, pour finalement m'arrêter devant celui comportant le dernier roman de Stephenie Meyer, Les Âmes Vagabondes. Sans aucune hésitation, je m'emparai du livre et allais au fond du rayon. J'avais remarqué qu'un canapé y était disposé. Un jeune homme y était déjà assis, et, sans demandé, je me posais lourdement à côté de lui, et ouvris sans attendre mon livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fandemesdessins.skyblog.com
Ian A. Littleton
Lost - Where Are You ?
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 07/04/2009

{More About You}
Groupe: Autres
Pouvoir: Aucun
Relations:

MessageSujet: Re: > Crise de flemmardise aiguë [PV Ian]   Dim 12 Avr - 18:18

    Pourquoi est-ce que la plus déchaînée à l'extérieur le rendait si triste ? Pourquoi me sentais-je si mal ? Est-ce normal que je n'aie envie de rien ? La réponse à toutes mes questions résonna dans ma tête telle une douloureuse sentence.

    « Miky »

    Miky, mon meilleur ami, mon regretté ami. Il s'en était allé un jour où la pluie faisait des siennes, comme aujourd'hui. Je m'en voulais de n'avoir pas été là pour lui, pour le soutenir, pour lui éviter ce qu'il a pu endurer. Mais j'étais hypocrite en pensant cela. En réalité, je savais que ce n'était pas totalement pour lui que j'étais dans cette état. Mais pour moi. Je me sentais seul, voilà pourquoi j'étais si malheureux. Evidemment, je l'étais aussi pour lui. Mais comment savoir si vraiment le cas ? J'aurais aimer que ce soit la vérité. Ma famille était aussi inquiète envers mon absence physique et mentale que la famille que Miky. Pourquoi ? Pourquoi s'inquiétait-on pour moi ? Je n'en valais pas la peine.

    La pluie redoublante me tira de ma dépression. Je ne pouvais pas continuer comme ça. Il fallait que j'arrête de me morfondre et reprendre contact avec la vie. Du moins essayer.
    Je pris un parapluie, et m'aventurais dehors. J'avais une idée précise de où je voulais aller. A la bibliothèque. La lecture me changerait sûrement les idées. Une bonne chose. Enfin, j'espère.
    J'arrivais quelques minutes plus tard et déposais mon porte-abri à l'entrée. La femme devant son comptoir ne me remarqua même pas, trop occupée à parler au téléphone. Je filais entre les rangés et m'emparai d'un livre que je connaissais trop bien. « La ligne verte » de Stephen King.
    Après deux chapitres seulement, une jeune fille me rejoignit sur le canapé où je m'étais installer. Elle tenait dans les mains un pavé et avait l'air surexcitée de se retrouver ici. Qu'est-ce que j'aimerais être à sa place en ce moment ! Je reportais mon attention à ma lecture, ne pouvant m'empêcher de jeter de temps à autres un coup d'oeil vers elle, envieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoko Osaki

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 24
Localisation : SomeWhere.

{More About You}
Groupe: Autres
Pouvoir: Lycanthropie
Relations:

MessageSujet: Re: > Crise de flemmardise aiguë [PV Ian]   Dim 12 Avr - 19:57

    Le jeune inconnu me regardait de temps en temps. Quoi ?! Il voulait ma photo, lui aussi ? Je me sentais mal à l'aise. Au bout de cinq minutes, je me rendis compte que j'étais en train de relire pour une quatrième fois la même ligne. Et lui, il me regarda à nouveau. Je lançai un regard furtif au livre qu'il lisait. La ligne verte de Stephen King. OK, j'étais assise à côté d'un dépressif suicidaire ou d'un meurtrier. Au choix. A vrai dire, je n'avais jamais lu de Stephen King. Je n'étais pas du genre romans policier, et la réputation de cet auteur ne m'attirait pas tellement.
    Une idée soudaine me fit sourire. J'hésitai un instant, puis me levai, et parti à la recherche d'un livre parmi les étalages. Je fouillais de fond en comble la bibliothèque, mais ne le trouvais pas. Quelle cruche ! Nous étions en Amérique, je ne risquai pas de trouver un tel ouvrage ici...
    Malgré tout, je partis tenter ma chance vers l'autre imbécile à la réception. Je lui fis un grand sourire niais, et lui demandais le roman. Elle me regarda de travers et me tendis le documentaire sèchement, sans un mot. Je soupirai fort et m'en allais rejoindre le dépressif.
    Je m'arrêtai d'un coup, au début de la rangée. L'inconnu était toujours assis sur le canapé. Seulement, je me rendais compte qu'il n'avait vraiment pas l'air bien. Ce n'était finalement pas une histoire de Stephen King ou non. Il paraissait triste.
    Je pris mon courage à deux mains et m'avançais vers lui, souriante. Avec un peu de chance, la joie c'est contagieux. Je lui tendis Le monde selon Monsanto de Marie Monique Robin.

    « Stephen King, ça fait peur mais ce n'est qu'une fiction. Ça, ça fait peur mais c'est pas une fiction... »

    Je me rendis alors compte que je devais vraiment avoir l'air conne. Je tendais un livre à un inconnu qui lisait déjà un livre d'un genre totalement opposé. Vive moi. Tant pis, une fois de plus, une fois de moins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fandemesdessins.skyblog.com
Ian A. Littleton
Lost - Where Are You ?
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 07/04/2009

{More About You}
Groupe: Autres
Pouvoir: Aucun
Relations:

MessageSujet: Re: > Crise de flemmardise aiguë [PV Ian]   Jeu 16 Avr - 18:17

    Au bout d'un moment, l'inconnue se leva et s'en alla en direction des étagères. Elle avait l'air d'avoir remarquer que je la regardais. Tant pis. Ce n'est pas cela qui allait m'embarrasser. Je replongeais donc le nez dans ma lecture, étant maintenant au passage où Paul et ses camarades reçoivent dans leur bloc John Coffey. Un de mes passages préférés. Comparé aux autres romans de Stephen King, je trouvais que celui là était plutôt différent des autres. Une telle émotion en dégageait ! Il m'était pourtant difficile de verser des larmes étant donné que toute la tristesse qui ressort du livre est effacé par l'innocence de personnage principal. Pleins de sentiments en ressortait pour pouvoir s'arrêter sur un précis.

    Je sursautais lorsque j'entendis une voix féminine raisonnant près de moi. Je levais les yeux de mon livre et surpris, remarquais qu'il s'agissait de la jeune fille de tout à l'heure. Elle me tendait un livre. Je lu le titre : « Le monde selon Monsanto »
    Je levais à nouveau les yeux vers elle, ne sachant pas trop quoi faire. Je ne m'attendais pas du tout à ça...

    « Euh... merci... » réussis-je à articuler.

    Je m'emparais du livre, lisant à présent le nom de l'auteur. Je m'interrogeais alors sur ce qu'elle venait de dire.

    « Il y a tout de même une part de fiction dans chaque livre, non ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoko Osaki

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 24
Localisation : SomeWhere.

{More About You}
Groupe: Autres
Pouvoir: Lycanthropie
Relations:

MessageSujet: Re: > Crise de flemmardise aiguë [PV Ian]   Jeu 16 Avr - 21:59

    Il me regarda avec un air très étonné. Traduction : J'avais vraiment l'air conne. Youpi ! Enfin, passons. Il me remercia, puis étudia le livre sous toutes ses coutures. Effectivement, c'était un pavé avec du maïs OGM en couverture, quoi de plus original ? Il souleva ensuite une question à laquelle je n'avais à vrai dire encore jamais pensé. Et pourtant, des questions, je m'en posais souvent, et sur des thèmes très variés. Celle-là ne m'était jamais venue à l'esprit.

    « J'avoue que je n'y avais jamais pensé. Mais tu ne dois pas avoir tort, un livre non romancé n'intéresse personne. Malgré tout, chaque histoire est un peu un roman... Je ne sais pas quoi te répondre, mais c'était bien réfléchit. Je tâcherais d'y faire plus attention dorénavant. »


    Je me rassis à côté de lui, et repris ma lecture. Je souris en lisant les quelques lignes parlant des âmes et de leur caractéristique.

    « Il y a aussi toujours une part de réalité dans la fiction... »

    En effet, mon livre parlait étrangement d'une personne habitée par une âme, ce qui faisait deux pensées dans un seul corps. Mais lorsque l'on y réfléchit bien, on pense toujours comme deux êtres différents, pesant le pour et le contre. Mon voisin (dont le nom m'étais toujours inconnu...) n'était pas con ! (contrairement à d'autres... Tu penses à qui là, en disant ça Nao' ? A ton avis... Quoi, tu penses à moi ? Ben, ouais, mais vu que je suis toi et que tu es moi, je m'auto-insulte, je vois pas ce que ça peut te faire...)

    [Non non, je pars pas du tout à la dérive au final !... XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fandemesdessins.skyblog.com
Ian A. Littleton
Lost - Where Are You ?
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 07/04/2009

{More About You}
Groupe: Autres
Pouvoir: Aucun
Relations:

MessageSujet: Re: > Crise de flemmardise aiguë [PV Ian]   Ven 24 Avr - 20:27

    [J'ai pas lu la fin...]

    J'écoutais silencieusement tout ce que la jeune femme disait. Effectivement, tout n'était pas forcément réel. Prenons par exemple les autobiographies. Il serait étonnant qu'un auteur raconte exactement, fait pour fait tout ce qu'il a fait au long de sa vie sans avoir changer quelques éléments - en retirant les journaux intimes bien sûr. La mémoire ne reste pas intacte indéfiniment tout de même. Il doit bien y avoir une défaillance à un moment où un autre... Et puis, elle avait raison. Il était bien vrai que la fiction contenait toujours du réel.

    « Evidemment. Toute fiction est avant tout imprégnée de la réalité... »

    Je lui souris puis je me mis à feuilleter furtivement le livre qu'elle m'avait proposée. Il m'avait l'air intéressant, mais je n'étais pas vraiment d'humeur à le lire maintenant... Enfin, c'était plutôt parce que je n'aimais pas commencer un livre alors que je n'avais pas terminé un autre. « La ligne verte » m'attendait toujours...

    « Qu'est-ce que tu es en train de lire ? Une fiction ou autre chose ? »


    Je venais de me rendre compte qu'elle tenait elle aussi dans les mains un roman. Un gros roman que pour la plupart des personnes appelaient « pavé ». Quant à moi, je trouvais ce genre de lecture plutôt banal, étant habitué à bouquiner ce type d'oeuvres. Qu'avaient tous ces gens à préférer tous ces minuscules livres qui étaient assez longs seulement pour raconter une histoire sans beauté ? Bien sûr, il y avait des exceptions, mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoko Osaki

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 24
Localisation : SomeWhere.

{More About You}
Groupe: Autres
Pouvoir: Lycanthropie
Relations:

MessageSujet: Re: > Crise de flemmardise aiguë [PV Ian]   Mer 6 Mai - 17:28

    [Désolé de répondre que maintenant...]

    L'inconnu ajouta que je n'avais pas tout à fait tort non plus. Haha, comme quoi je suis pas si conne que ça (Quoique...).
    Je repris pour la quinzième fois ma ligne. Je n'arrivais pas à me concentrer sur deux choses en même temps, ces deux choses étant la lecture et la future réponse de mon voisin, qui, j'en étais sûre, allait répondre. En effet, il feuilletait « Le monde selon Monsanto » mais il ne lâchait pas non plus son roman, ce que je prenais comme une envie de réponse. Je réussis enfin à passer à la ligne suivante, et encore à celle d'après. C'est à ce moment là que l'inconnu s'adressa à moi. Ayant reporté toute ma concentration à me lecture, je fus prise au dépourvu lorsqu'il me demanda ce que je lisais, et mis quelques secondes à réagir.

    « Heu... Ah, c'est une fiction fantastique. Avec sûrement une histoire d'amour qui va prendre le principal de la place, mais c'est ça le plus intéressant... Enfin, en tant que fille je pense. »

    Il était vrai que vu qu'il lisait un thriller, j'en avais déduis que les centres d'intérêts féminins et masculins devaient sérieusement différer... Après tout, je voyais mal comment un homme pouvait ne pas se lasser devant une histoire d'amour, et une femme devant une histoire sanglante (Exeptées les Vampires...)
    Je fermais mon livre, gardant le numéro de page en tête. Vu que je n'arrivais pas à me concentrer sur deux choses à la fois, autant n'en faire qu'une...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fandemesdessins.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: > Crise de flemmardise aiguë [PV Ian]   

Revenir en haut Aller en bas
 
> Crise de flemmardise aiguë [PV Ian]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Caduc] 1457 - Décret du plan de mesures de sécurité en cas de crise
» Avant-première "La Crise Ecarlate" le 28/02/09
» Crise politique en Pologne-Lituanie (février 1718)
» Le travail...
» [PUB] Forum JdR - Paranoïa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadows of the Heart :: BOSTON TOWN :: LA BIBLIOTHÈQUE-
Sauter vers: